I tell you about a trip I took in Novem­ber 2019, where I explo­red Ber­lin, Leip­zig, and Dres­den.

Transcript

Bon­jour ! Pour la leçon de fran­çais d’aujourd’hui, je vous emmène en Alle­magne. J’ai récem­ment fait mon tout pre­mier voyage en Alle­magne et j’ai visi­té trois villes : Ber­lin, Leip­zig et Dres­den. Et le but du voyage, c’était un tour­nage de film. On est allés pour un tour­nage de film avec des amis à Leip­zig. Donc je vais vous faire décou­vrir tout ça !

Si vous trou­vez que c’est un peu dif­fi­cile à com­prendre, si je parle un peu trop vite, vous pou­vez regar­der les sous-titres. Ça va vous aider à com­prendre. Vous pou­vez aus­si regar­der la vidéo plus qu’une fois. La deuxième ou troi­sième fois, vous allez mieux com­prendre.

Et à la fin de la vidéo, n’oubliez pas qu’il y a un petit quiz pour voir si vous avez bien com­pris. On y va !

Le voyage en Alle­magne a com­men­cé par un vol. On a pris l’avion de Sofia à Ber­lin. C’est un vol court d’environ deux heures et ça coûte pas très cher parce que c’est avec une com­pa­gnie low-cost, Rya­nair.

Et arri­vés à Ber­lin, il fal­lait prendre l’autobus pour se rendre à Leip­zig. On allait pas­ser une semaine à Leip­zig.

L’aspect inté­res­sant des auto­routes en Alle­magne, c’est qu’il y a pas de limite de vitesse. Donc on peut aller aus­si vite qu’on veut tant qu’on est sécu­ri­taire. Donc nous, en auto­bus, on allait à 100 kilo­mètres à l’heure et on voyait les auto­bus [voi­tures] nous dépas­ser dans les deux autres voies. Et sou­vent, on voyait qu’ils allaient assez vite : comme ça !

À Leip­zig, il y a une grande place. Toutes les villes en Europe ont une grande place cen­trale ou plu­sieurs places. Et sur la grande place de Leip­zig, il y avait entre autres un mar­ché : un mar­ché fer­mier, deux fois par semaine. Donc on a pu aller au mar­ché une fois et voir tous les bons pro­duits locaux… Locaux et impor­tés.

Avez-vous remar­qué que j’ai dit “y avait”? J’ai pas pro­non­cé “il y avait”, j’ai juste contrac­té : “y avait”. Y avait un mar­ché fer­mier.

J’ai aus­si vu, une fois, un homme qui fai­sait des bulles de savon : des petites bulles de savon, mais aus­si des très grosses bulles de savon pour amu­ser les enfants.

Dans les choses que j’ai aimées à Leip­zig, il y avait entre autres, bon… Beau­coup de belles grosses églises de style alle­mand. Et il y a une église en par­ti­cu­lier que j’ai aimée parce qu’il y a la tombe de Bach : le com­po­si­teur, le musi­cien Jean-Sébas­tien Bach. Donc ça c’était cool, de voir sa tombe. Et c’est un endroit popu­laire pour les tou­ristes, et les tou­ristes sont assez bruyants dans l’église. J’ai trou­vé ça bizarre !

Et il y a un res­tau­rant qu’on a beau­coup aimé à Leip­zig, c’était le Auer­bachs Kel­ler : un beau grand res­tau­rant de style tra­di­tion­nel, qui est au sous-sol. Et c’est inté­res­sant à cause de la thé­ma­tique de Faust (de Goethe). Il y a les per­son­nages de Faust et Méphis­to, des grosses sta­tues, à l’entrée du res­to.

Détail à rete­nir si vous allez en Alle­magne : le dimanche, tout est fer­mé ! Donc pour nous, c’était un peu une sur­prise. On avait besoin d’acheter de la nour­ri­ture et d’autres choses, et tout était fer­mé, le dimanche. Donc il a fal­lu mar­cher beau­coup pour trou­ver quelques maga­sins qui étaient encore ouverts. Et comme il y a pas beau­coup de maga­sins ouverts, les files sont très longues pour payer. Il faut attendre long­temps.

Et la rai­son prin­ci­pale pour laquelle on est allés à Leip­zig, c’était pour un tour­nage de film. Et ça, c’est vrai­ment très spé­cial parce que c’est un film qui a été écrit par Daniel : Daniel qui fait le mon­tage de ces belles vidéos ! Donc Daniel a écrit le scé­na­rio d’un film court et on est allés à Leip­zig pour tour­ner le film avec des amis. Donc un ami réa­li­sa­teur, et des amis acteurs, et aus­si les per­sonnes qui s’occupent de tout le côté tech­nique du tour­nage d’un film. C’était vrai­ment inté­res­sant ! C’était la pre­mière fois que je par­ti­ci­pais à un tour­nage de film. Et j’ai même par­ti­ci­pé comme figu­rante ! On me voit pas­ser dis­crè­te­ment dans le film.

Pen­dant qu’on était à Leip­zig, on en a pro­fi­té pour aller visi­ter une autre ville. Dres­den, c’est pas très loin de Leip­zig donc on a fait un petit voyage en train d’une jour­née. Et on a pu visi­ter cette superbe ville. Vrai­ment une très très très belle ville, qui a été détruite pen­dant la deuxième guerre mon­diale mais qui a été recons­truite avec le style ori­gi­nal. Et c’est inté­res­sant parce qu’on voit… Les briques ou les pierres noires dans ces immeubles, c’est les pierres ori­gi­nales, et les pierres beiges, c’est les pierres qui ont été ajou­tées pour recons­truire les immeubles comme ils étaient avant. Et c’est vrai­ment de toute beau­té !

Ah, l’Europe !

Les deux der­nières semaines [jour­nées] du voyage, on les a pas­sées à Ber­lin, qui est une ville fan­tas­tique. Donc en plus de décou­vrir Ber­lin, on a eu la chance d’être là pen­dant la semaine où on célé­brait le 30e anni­ver­saire de la chute du mur de Ber­lin. Donc bien sûr on est allés voir le mur, les ves­tiges du mur. Il y a des par­ties du mur qui servent main­te­nant de par­kings à vélos, c’est inté­res­sant ! On a eu une belle ren­contre avec une dame qui avait gran­di à Ber­lin-Est, et qui était reve­nue voir le mur à l’occasion du 30e anni­ver­saire de la chute du mur, et qui nous par­ta­geait ses sou­ve­nirs de quand elle était petite et que, bon… l’autre côté du mur, c’était inac­ces­sible ! Donc ça, c’était vrai­ment… Vrai­ment tou­chant de par­ler avec cette dame.

À Ber­lin, il y a beau­coup de choses inté­res­santes à voir, et on a sur­tout explo­ré notre quar­tier qui était dans Ber­lin-Est et où il y a entre autres beau­coup de petits bars super sym­pa­thiques, parce que c’est plus bohème. Ça paraît que c’est Ber­lin-Est. Donc c’est pas aus­si moderne, sophis­ti­qué, asep­ti­sé que dans les par­ties plus modernes, plus occi­den­tales. Ça paraît que c’était Ber­lin-Est, et il y a une “vibe”, une atmo­sphère vrai­ment inté­res­sante.

À Ber­lin, j’ai eu le plai­sir de voir mon pre­mier mar­ché de Noël. Les mar­chés de Noël alle­mands, c’est vrai­ment quelque chose de très beau, c’est très popu­laire. Il y en a d’ailleurs dans plu­sieurs autres villes, dans d’autres pays, main­te­nant.

Avez-vous remar­qué que j’ai dit “y en a”? J’ai pas dit “il y en a”, j’ai juste contrac­té tout ça et j’ai dit “y en a dans plu­sieurs villes ».

Et celui de Pots­da­mer Platz, sur lequel on est tom­bés par hasard, c’était mon pre­mier mar­ché de Noël. Donc j’ai pu voir c’est com­ment, un peu. On a essayé le “Glüh­wein”, le vin chaud épi­cé, on a essayé les bret­zels, les gros bret­zels. Et c’est drôle parce que Pots­da­mer Platz, c’est super moderne, c’est le quar­tier des affaires, je pense. Et il y a beau­coup de maga­sins, on peut faire du shop­ping. Mais il y a le mar­ché de Noël avec son look tra­di­tion­nel, les belles petites cabanes en bois. Donc ça, c’était vrai­ment une belle manière de ter­mi­ner le séjour à Ber­lin.

Alors voi­là, c’est tout pour cette petite décou­verte de l’Allemagne ! J’espère que vous avez trou­vé ça inté­res­sant et que c’était pas trop dif­fi­cile à com­prendre. Et vous pou­vez main­te­nant res­ter à l’écoute pour le quiz.

Translation

Fran­çaisEnglish
Bon­jour ! Pour la leçon de fran­çais d'aujourd'hui, je vous emmène en Alle­magne. J'ai récem­ment fait mon tout pre­mier voyage en Alle­magne et j'ai visi­té trois villes : Ber­lin, Leip­zig et Dres­den. Et le but du voyage, c'était un tour­nage de film. On est allés pour un tour­nage de film avec des amis à Leip­zig. Donc je vais vous faire décou­vrir tout ça !Hel­lo ! For today's French les­son, I'm taking you to Ger­ma­ny. I recent­ly went on my very first trip to Ger­ma­ny, where I visi­ted three cities : Ber­lin, Leip­zig, and Dres­den. And the pur­pose of this trip was a movie shoot. We went to par­ti­ci­pate in a movie shoot with some friends in Leip­zig. So, I'll show you all that !
Si vous trou­vez que c'est un peu dif­fi­cile à com­prendre, si je parle un peu trop vite, vous pou­vez regar­der les sous-titres. Ça va vous aider à com­prendre. Vous pou­vez aus­si regar­der la vidéo plus qu'une fois. La deuxième ou troi­sième fois, vous allez mieux com­prendre.If you find it a bit dif­fi­cult to unders­tand, if I speak too fast, you can read the sub­titles. It should help you unders­tand. You can also watch the video more than once. The second or third time, you should be able to unders­tand bet­ter.
Et à la fin de la vidéo, n'oubliez pas qu'il y a un petit quiz pour voir si vous avez bien com­pris. On y va !And don't for­get : at the end of the video, there's a short quiz to check if you unders­tood well. Let's go !
Le voyage en Alle­magne a com­men­cé par un vol. On a pris l'avion de Sofia à Ber­lin. C'est un vol court d'environ deux heures et ça coûte pas très cher parce que c'est avec une com­pa­gnie low-cost, Rya­nair.Our trip to Ger­ma­ny star­ted with a flight. We flew from Sofia to Ber­lin. It was a short flight, about two hours, and it wasn't expen­sive because we flew with a low-cost car­rier, Rya­nair.
Et arri­vés à Ber­lin, il fal­lait prendre l'autobus pour se rendre à Leip­zig. On allait pas­ser une semaine à Leip­zig.And once in Ber­lin, we had to take the bus to get to Leip­zig. We were hea­ded to Leip­zig for one week.
L'aspect inté­res­sant des auto­routes en Alle­magne, c'est qu'il y a pas de limite de vitesse. Donc on peut aller aus­si vite qu'on veut tant qu'on est sécu­ri­taire. Donc nous, en auto­bus, on allait à 100 kilo­mètres à l'heure et on voyait les auto­bus [voi­tures] nous dépas­ser dans les deux autres voies. Et sou­vent, on voyait qu'ils allaient assez vite : comme ça !What's inter­es­ting about Ger­man high­ways is that there's no speed limit. So you can drive as fast as you want as long as you drive safe­ly. So our bus was going 100 kilo­me­ters an hour, and we could see the buses [cars] pas­sing us in the two other lanes. And often, we could see they were going real­ly fast : like that !
À Leip­zig, il y a une grande place. Toutes les villes en Europe ont une grande place cen­trale ou plu­sieurs places. Et sur la grande place de Leip­zig, il y avait entre autres un mar­ché : un mar­ché fer­mier, deux fois par semaine. Donc on a pu aller au mar­ché une fois et voir tous les bons pro­duits locaux… Locaux et impor­tés.In Leip­zig, there's a cen­tral square. All cities in Europe have a large cen­tral square, or many squares. And in Leipzig's cen­tral square, there was a mar­ket : a far­mers' mar­ket, held twice a week. So we were able to go to the mar­ket once and see all the great local pro­ducts... Local and impor­ted pro­ducts.
Avez-vous remar­qué que j'ai dit "y avait"? J'ai pas pro­non­cé "il y avait", j'ai juste contrac­té : "y avait". Y avait un mar­ché fer­mier.Did you notice I said "y avait"? I didn't pro­nounce it "il y avait," I just made a contrac­tion : "y avait." "Y avait un mar­ché fer­mier."
J'ai aus­si vu, une fois, un homme qui fai­sait des bulles de savon : des petites bulles de savon, mais aus­si des très grosses bulles de savon pour amu­ser les enfants.Once, I also saw a man blo­wing soap bubbles : small soap bubbles, but also huge soap bubbles to enter­tain the kids.
Dans les choses que j'ai aimées à Leip­zig, il y avait entre autres, bon… Beau­coup de belles grosses églises de style alle­mand. Et il y a une église en par­ti­cu­lier que j'ai aimée parce qu'il y a la tombe de Bach : le com­po­si­teur, le musi­cien Jean-Sébas­tien Bach. Donc ça c'était cool, de voir sa tombe. Et c'est un endroit popu­laire pour les tou­ristes, et les tou­ristes sont assez bruyants dans l'église. J'ai trou­vé ça bizarre !Among the things I liked in Leip­zig, there was, well... A lot of big, beau­ti­ful churches built in a Ger­man style. And there's one church in par­ti­cu­lar that I real­ly liked because it contains Bach's tomb : Johann Sebas­tian Bach, the com­po­ser and musi­cian. So that was cool, visi­ting his tomb. And the place is popu­lar with tou­rists, and the tou­rists inside the church are pret­ty noi­sy. I thought that was weird !
Et il y a un res­tau­rant qu'on a beau­coup aimé à Leip­zig, c'était le Auer­bachs Kel­ler : un beau grand res­tau­rant de style tra­di­tion­nel, qui est au sous-sol. Et c'est inté­res­sant à cause de la thé­ma­tique de Faust (de Goethe). Il y a les per­son­nages de Faust et Méphis­to, des grosses sta­tues, à l'entrée du res­to.And there was one res­tau­rant we real­ly liked in Leip­zig, cal­led Auer­bachs Kel­ler : a big and beau­ti­ful tra­di­tio­nal res­tau­rant loca­ted in a base­ment. It's an inter­es­ting place because of its Faust theme (Goethe's Faust). You can see the cha­rac­ters of Faust and Mephis­to, repre­sen­ted by two big sta­tues in front of the res­tau­rant.
Détail à rete­nir si vous allez en Alle­magne : le dimanche, tout est fer­mé ! Donc pour nous, c'était un peu une sur­prise. On avait besoin d'acheter de la nour­ri­ture et d'autres choses, et tout était fer­mé, le dimanche. Donc il a fal­lu mar­cher beau­coup pour trou­ver quelques maga­sins qui étaient encore ouverts. Et comme il y a pas beau­coup de maga­sins ouverts, les files sont très longues pour payer. Il faut attendre long­temps.Some­thing to keep in mind if you go to Ger­ma­ny : on Sun­days, everything's clo­sed ! So, for us, that was a bit of a sur­prise. We nee­ded to buy food and other neces­si­ties, and eve­ry­thing was clo­sed on Sun­day. So we had to walk a long way to find a few stores that were still open. And since there aren't many open stores on Sun­days, the lines for the cashier were real­ly long. We had to wait a long time.
Et la rai­son prin­ci­pale pour laquelle on est allés à Leip­zig, c'était pour un tour­nage de film. Et ça, c'est vrai­ment très spé­cial parce que c'est un film qui a été écrit par Daniel : Daniel qui fait le mon­tage de ces belles vidéos ! Donc Daniel a écrit le scé­na­rio d'un film court et on est allés à Leip­zig pour tour­ner le film avec des amis. Donc un ami réa­li­sa­teur, et des amis acteurs, et aus­si les per­sonnes qui s'occupent de tout le côté tech­nique du tour­nage d'un film. C'était vrai­ment inté­res­sant ! C'était la pre­mière fois que je par­ti­ci­pais à un tour­nage de film. Et j'ai même par­ti­ci­pé comme figu­rante ! On me voit pas­ser dis­crè­te­ment dans le film.And the main rea­son we went to Leip­zig was for a movie shoot. And that was real­ly spe­cial because it's Daniel who wrote the screen­play : Daniel, who edits these beau­ti­ful videos ! So, Daniel wrote the screen­play for a short film and we went to Leip­zig to shoot the film with some friends. That is, a direc­tor friend, and actor friends, and other people hand­ling the tech­ni­cal aspects of shoo­ting a film. It was real­ly inter­es­ting ! It was my first time par­ti­ci­pa­ting in a movie shoot. And I even par­ti­ci­pa­ted as an extra ! You can see me in the film wal­king by dis­creet­ly.
Pen­dant qu'on était à Leip­zig, on en a pro­fi­té pour aller visi­ter une autre ville. Dres­den, c'est pas très loin de Leip­zig donc on a fait un petit voyage en train d'une jour­née. Et on a pu visi­ter cette superbe ville. Vrai­ment une très très très belle ville, qui a été détruite pen­dant la deuxième guerre mon­diale mais qui a été recons­truite avec le style ori­gi­nal. Et c'est inté­res­sant parce qu'on voit… Les briques ou les pierres noires dans ces immeubles, c'est les pierres ori­gi­nales, et les pierres beiges, c'est les pierres qui ont été ajou­tées pour recons­truire les immeubles comme ils étaient avant. Et c'est vrai­ment de toute beau­té !While we were in Leip­zig, we took the oppor­tu­ni­ty to visit ano­ther city. Dres­den is pret­ty close to Leip­zig, so we went on a day trip by train. And we got to visit this magni­ficent city. It's a real­ly, real­ly, real­ly pret­ty city, which was des­troyed during the Second World War but was rebuilt in the ori­gi­nal style. And it's inter­es­ting because you can see... The black bricks and stones on these buil­dings, those are the ori­gi­nal stones, and the paler stones, those are the stones that were added to rebuild these buil­dings as they were before. It's real­ly brea­th­ta­king !
Ah, l’Europe !Ah, Europe !
Les deux der­nières semaines [jour­nées] du voyage, on les a pas­sées à Ber­lin, qui est une ville fan­tas­tique. Donc en plus de décou­vrir Ber­lin, on a eu la chance d'être là pen­dant la semaine où on célé­brait le 30e anni­ver­saire de la chute du mur de Ber­lin. Donc bien sûr on est allés voir le mur, les ves­tiges du mur. Il y a des par­ties du mur qui servent main­te­nant de par­kings à vélos, c'est inté­res­sant ! On a eu une belle ren­contre avec une dame qui avait gran­di à Ber­lin-Est, et qui était reve­nue voir le mur à l'occasion du 30e anni­ver­saire de la chute du mur, et qui nous par­ta­geait ses sou­ve­nirs de quand elle était petite et que, bon… l'autre côté du mur, c'était inac­ces­sible ! Donc ça, c'était vrai­ment… Vrai­ment tou­chant de par­ler avec cette dame.We spent the last two weeks [days] of the trip in Ber­lin, which is a fan­tas­tic city. And, on top of explo­ring Ber­lin, we had the good for­tune of being there during the week-long cele­bra­tions mar­king the 30th anni­ver­sa­ry of the fall of the Ber­lin Wall. So, of course, we went to see the Wall, the remains of the Wall. Some parts of the Wall are now used as bicycle par­kings, it's quite inter­es­ting ! We had a very inter­es­ting conver­sa­tion with a woman who grew up in East Ber­lin and who came back to see the Wall again on the occa­sion of the 30th anni­ver­sa­ry of the fall of the Wall, and who sha­red with us her memo­ries of when she was a kid and, well... the other side of the Wall was out of reach ! So it was real­ly... Real­ly tou­ching to speak with this woman.
À Ber­lin, il y a beau­coup de choses inté­res­santes à voir, et on a sur­tout explo­ré notre quar­tier qui était dans Ber­lin-Est et où il y a entre autres beau­coup de petits bars super sym­pa­thiques, parce que c'est plus bohème. Ça paraît que c'est Ber­lin-Est. Donc c'est pas aus­si moderne, sophis­ti­qué, asep­ti­sé que dans les par­ties plus modernes, plus occi­den­tales. Ça paraît que c'était Ber­lin-Est, et il y a une "vibe", une atmo­sphère vrai­ment inté­res­sante.There's a lot to see in Ber­lin, and we most­ly explo­red our own neigh­bo­rhood, which was loca­ted in East Ber­lin, and where you can find, among other things, tons of cool lit­tle bars, because it's a more bohe­mian part of town. You can tell it used to be East Ber­lin. So it's not as modern, sophis­ti­ca­ted, ste­rile as the more modern, more wes­tern parts. You can tell it used to be East Ber­lin, and there's a cool vibe, a real­ly cool atmos­phere.
À Ber­lin, j'ai eu le plai­sir de voir mon pre­mier mar­ché de Noël. Les mar­chés de Noël alle­mands, c'est vrai­ment quelque chose de très beau, c'est très popu­laire. Il y en a d'ailleurs dans plu­sieurs autres villes, dans d'autres pays, main­te­nant.In Ber­lin, I was lucky to see my very first Christ­mas mar­ket. Ger­man Christ­mas mar­kets are real­ly beau­ti­ful places, and they're quite popu­lar. There are Christ­mas mar­kets in many other cities, even in other coun­tries, these days.
Avez-vous remar­qué que j'ai dit "y en a"? J'ai pas dit "il y en a", j'ai juste contrac­té tout ça et j'ai dit "y en a dans plu­sieurs villes ».Did you notice I said "y en a"? I didn't say "il y en a." I just made a contrac­tion and said "y en a dans plu­sieurs villes."
Et celui de Pots­da­mer Platz, sur lequel on est tom­bés par hasard, c'était mon pre­mier mar­ché de Noël. Donc j'ai pu voir c'est com­ment, un peu. On a essayé le "Glüh­wein", le vin chaud épi­cé, on a essayé les bret­zels, les gros bret­zels. Et c'est drôle parce que Pots­da­mer Platz, c'est super moderne, c'est le quar­tier des affaires, je pense. Et il y a beau­coup de maga­sins, on peut faire du shop­ping. Mais il y a le mar­ché de Noël avec son look tra­di­tion­nel, les belles petites cabanes en bois. Donc ça, c'était vrai­ment une belle manière de ter­mi­ner le séjour à Ber­lin.And the Christ­mas mar­ket at Pots­da­mer Platz, upon which we stum­bled by chance, that was my very first Christ­mas mar­ket. So I got to see how it is, a lit­tle bit. We tried "Glüh­wein," mul­led wine, and we tried pret­zels, those big pret­zels. And it's fun­ny because Pots­da­mer Platz is real­ly a modern place ; it's the busi­ness dis­trict, I believe. And there are lots of stores where you can go shop­ping. But there's also the Christ­mas mar­ket with its tra­di­tio­nal look, its lit­tle woo­den huts. So that was a real­ly nice way to conclude our stay in Ber­lin.
Alors voi­là, c'est tout pour cette petite décou­verte de l'Allemagne ! J'espère que vous avez trou­vé ça inté­res­sant et que c'était pas trop dif­fi­cile à com­prendre. Et vous pou­vez main­te­nant res­ter à l'écoute pour le quiz.So that's it, this concludes our short explo­ra­tion of Ger­ma­ny ! I hope you found it inter­es­ting and that you didn't find it too hard to unders­tand. And you can stay tuned for the quiz.

Optional Subtitles

Pronunciation Insights

Hélène Cormier

Je m’appelle Hélène, je suis prof de français et je voyage beaucoup. Je fais ces vidéos dans le but d'aider ceux et celles qui apprennent le français. J'espère que vous trouverez mes vidéos intéressantes et qu'elles vous permettront d'améliorer votre compréhension orale dans le plaisir !

View all posts

Add comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je m’appelle Hélène, je suis prof de français et je voyage beaucoup. Je fais ces vidéos dans le but d'aider ceux et celles qui apprennent le français. J'espère que vous trouverez mes vidéos intéressantes et qu'elles vous permettront d'améliorer votre compréhension orale dans le plaisir !

Infolettre